Tuesday, June 1, 2010

Revue de livre de Jean-François Solnon "Catherine de Médicis"


Dans son livre, tout à fait intéressant et facile à lire, l’auteur défend la réputation de Catherine et montre son rôle positif dans l’histoire de la France, apportant des arguments pour combattre la légende qui envisageait Catherine plutôt comme une veuve noire avide de pouvoir qui empoisonnait ses enfants.
C’est Alexandre Dumas père qui a créé cette impression, très feignante. Dans ses romans la reine apparait toujours comme une sorcière méchante qui conspirait et concevait des complots.
La mission de Jean-François Solnon est de démystifier, réhabiliter l’héroïne et montrer ses mérites dans la politique des guerres de religion en France au XVIème siècle.
L'image de la "Florentine empoisonneuse" est donc remplacée par celle d’une reine soucieuse pour la paix, le pouvoir du Royaume et l’avenir de la dynastie des Valois.
L’auteur affirme qu’elle n’a eu aucune contribution aux décisions prises pendant le massacre de St. Barthelemy, étant contrainte de donner son accord à l’exécution des huguenots pour éviter une guerre avec l’Espagne, alimentée par les rebels en Pays-Bas.
En fait, les preuves sur la participation de Catherine dans cette affaire restent encore inconnues, ou au moins douteuses pour affirmer avec certitude son innocence. Catherine croyait tellement en la raison et la paix qu’elle mésestimait parfois les passions religieuses. Voilà la devise de la politique menée par la meilleure reine politicienne que la France a jamais connu: "Un compromis vaut mieux que la reprise de guerre!"

Et enfin quelques détails que je ne connaissais pas sur la vie de Catherine de Médicis :

- Catherine par sa mère était aussi française (apparentée à la maison de Bourbon)
- Diane de Poitiers était sa cousine, par sa mère
- François I a été le père qui lui avait manqué
- A sa mort, Margot manquait du testament à cause de son comportement pendant le règne d’Henri III
- Orpheline à naissance, veuve à 40 ans, elle a vu 8 de ses enfants mourir avant elle

2 comments:

Anonymous said...

Catherine de Médicis avait été l'un des plus importants mécènes de son époque. Attirée par l'art, elle contribuera à la construction d'une partie du Louvre ainsi qu'au palais des Tuileries.

Stela Gheorghe said...

Oui, tu as très bien saisi sa contribution dans le développement architecturel de la France pendant son règne, en achevant ainsi l’époque de la Renaissance, mémorable pour son attention accordée à l’architecture, surtout celle des châteaux royaux. J’ai essayé d’éviter à raconter le livre pour noter seulement quelques éléments inconnus ou intéressants. On peut parler de Catherine une nuit entière et ça ne sera pas encore suffisant pour élogier tous ses mérites! ;)

Post a Comment